Qu’est ce que l’on entend par TPE ?

Les très petites entreprises (TPE) sont les entreprises de moins de 10 salariés avec un chiffre d’affaires qui doit être inférieur à deux millions d’euros. Le total de bilan : doit être inférieur à deux millions d’euros.

Un constat alarmant en matière de prévention des risques pour les chefs de TPE !

Aujourd’hui plusieurs enquêtes révèlent que seulement un dirigeant sur deux déclare disposer d’un Document Unique d’évaluation des risques professionnels au sein de l’entreprise et beaucoup plus pour les TPE.

Par ailleurs, plus d’un tiers des chefs de TPE sont touchés par le stress au travail.
Il faut donc être vigilant en matière de prévention de stress avec soi même et avec ses collaborateurs

Concrètement que peuvent ils faire ?

Respecter la législation
Les principes généraux de prévention pour les chefs de TPE sont identiques à ceux des employeurs de plus de 50 salariés mais avec des moyens réduits !

Remarque : dans de nombreuses « petites » entreprises, il n’existe pas de CHSCT , de CE ni même de délégué du personnel (DP). De facto, la prévention des risques professionnels y reste bien souvent limitée.

Se saisir de cette problématique et/ou se faire accompagner

Il est donc important que le chef de TPE se saisisse lui-même de cette problématique (pour ce faire, il trouvera, ci-dessous, des outils/ Prévention/ Risques professionnels et RPS). De plus, le chef de TPE peut aussi solliciter des acteurs externes de l’entreprise (Service de santé au travail, La CARSAT et le réseau ANACT- ARACT, les autres intervenants) afin qu’il soit bien accompagné.

Focus

Deux outils de prévention à l’attention des chefs de TPE (outils non exhaustifs)