Prévention du cœur :

25 mars 2016

Pour la santé de notre cœur

A la maison comme en entreprise préserver son capital santé est important, afin de pouvoir mener de front toutes les activités quotidiennes. Les évolutions de nos modes de vie, notamment en termes d’alimentation, souvent trop riche en matières grasses et en sucres, de sédentarité, de situation de surpoids voir d’obésité ou encore de tabagisme… perturbent notre santé et augmentent les risques de développer des maladies chroniques comme notamment les maladies cardio-vasculaires. Pourtant, des gestes simples à mettre en place peuvent nous aider à tenir à distance ces maladies et garder notre capital santé !

Qu’est ce que les maladies cardio-vasculaires (MCV)

Par maladies cardio-vasculaires, on désigne un ensemble de maladies caractérisées :

  • soit par une obstruction progressive des artères de l’organisme, en particulier les artères coronaires (qui nourrissent le muscle cardiaque), les carotides (qui alimentent le cerveau) et les artères irriguant les membres inférieurs,
  • soit par la rupture d’une artère du cerveau.

• L’obstruction d’une artère coronaire entraîne une crise cardiaque (infarctus du myocarde).

• L’obstruction ou l’éclatement d’une artère du cerveau provoque une attaque cérébrale (accident vasculaire cérébral ou AVC).

• L’obstruction des artères des membres inférieurs est responsable d’une artérite ou artériopathie oblitérante des membres inférieurs, qui au stade ultime, provoque une gangrène pouvant conduire à l’amputation.

Le principal responsable des MCV est une maladie des artères appelée athérosclérose, qui aboutit au fil du temps à l’obstruction de ces vaisseaux. L’évolution se fait longtemps sans symptôme, et lorsque l’accident survient, la maladie est souvent déjà à un stade avancé.

Afin de prendre ces maladies de court, d’empêcher leur développement ou de limiter leurs conséquences, il est important, en plus de contrôler les facteurs de risques, de réaliser des dépistages.

Pour prévenir ces maladies

Identifier les facteurs de risques
Un certain nombre de facteurs et comportements à risque ont été identifiés dans le développement des MCV :

  • une alimentation trop riche en graisse, sucre et sel,
  • l’alcool,
  • l’obésité,
  • l’hypercholestérolémie (taux de cholestérols trop élevé dans le sang),
  • l’hypertension artérielle (correspond à une augmentation anormale de la pression du sang sur la paroi des artères (ameli-sante.fr)),
  • la sédentarité,
  • le tabac,
  • l’âge,
  • les facteurs génétiques,
  • le sexe : les femmes sont plus touchées que les hommes.

Les gestes prévention
Hormis l’hérédité, le sexe et l’âge, il est possible d’agir sur les principaux facteurs de risques.

  • Lutter contre la sédentarité : il est important de pratiquer 30 minutes d’activité physique par jour. Même pour les emplois du temps chargés, il y a des solutions ! Vous pouvez :
     - prendre les escaliers plutôt que l’ascenseur,
     - sortir d’un arrêt de bus avant l’arrêt habituel,
     - utiliser le vélo pour vous déplacer en ville,
     - garer votre voiture plus loin sur le parking du supermarché,
  • Avoir une alimentation équilibrée : afin de satisfaire les besoins de son corps en nutriments : protéines, lipides, glucides, vitamines… Il est nécessaire de varier les aliments, de consommer 5 fruits et légumes par jour, de limiter les produits gras, salés, sucrés ainsi que le grignotage. Consommer en priorité de l’eau. Dans la mesure du possible ne pas ajouter de sel. Diversifier les matières grasses en les préférant d’origine végétale et crues.
  • Limiter sa consommation d’alcool : la prise d’alcool augmente la tension artérielle et accroît, entre autre, le risque de maladies cardio-vasculaires, de cancer et de diabète. Toute consommation régulière est donc à risque.
  • Lutter contre le stress : bien que les mécanismes ne soient pas toujours bien élucidés, différentes études scientifiques montrent que le stress augmente le risque de maladies cardio-vasculaires. Apprenez à vous détendre, faites du sport, de la relaxation, aménagez-vous du temps pour prendre soin de vous.
  • Arrêter le tabac : le tabagisme est responsable de la détérioration d’un grand nombre d’organes (poumons, artères, reins…). Pour arrêter vous pouvez vous faire aider. Demander conseils à votre médecin.
  • Réaliser des bilans réguliers chez son médecin traitant : faites le point avec lui sur votre santé, même si vous pensez aller bien ou que vous avez des symptômes que vous jugez bénins ou « normaux », comme la fatigue par exemple. Il sera à même de juger quels analyses et dépistages doivent être réalisés.

A retenir !
Le principe du 0/5/30

  • 0 tabac : Le tabac est un facteur de risque très important dans un grand nombre de maladie.
  • 5 fruits et légumes par jour. Intégrés dans une alimentation équilibrée.
  • 30 mn d’activité physique par jour.

 

*Sources : INPES, Organisation Mondiale de la santé, www.invs.sante.fr www.ameli-sante.fr www.fedecardio.org