Le diabète… les gestes prévention pour ne pas le laisser s’installer

10 novembre 2015

Qu’est-ce que le diabète ?

Le diabète se définit comme un excès de sucre (appelé aussi glucose) dans le sang. La glycémie à jeun est alors supérieure à 1,26 g/l.

Pour une personne non diabétique, la glycémie sera comprise entre 0,80 et 1 g/l.

Cette anomalie peut être liée à une sécrétion insuffisante d’insuline par le pancréas ou à sa mauvaise utilisation par le corps. La quantité de sucre qui reste dans le sang augmente car le glucose ne pénètre pas dans les cellules.

Il existe différentes formes de diabète

  • Le diabète de type 1 : il est aussi appelé "insulinodépendant", "maigre" ou encore "juvénile", car il débute durant l’enfance et que l’un des premiers symptômes est l’amaigrissement. Il concerne environ 10 % des cas de diabète.
  • Le diabète transitoire ou de gestation : il se déclenche chez la femme enceinte.
  • Le diabète de type 2 : aussi appelé diabète de la "maturité" ou "gras" parce qu’il apparaît souvent vers 50 ans. Nos modes de vie : surpoids, obésité, sédentarité, mauvaise alimentation ont toutefois tendance à faire baisser cette limite d’âge et augmenter le nombre de personnes malades. Ce type de diabète représente environ 90 % des cas de diabète.

 

Les symptômes

Le diabète est une maladie chronique et silencieuse. Les symptômes se développent progressivement et ne poussent pas forcément à consulter un professionnel de santé :

  • une soif inhabituelle,
  • une fatigue, un manque d’énergie,
  • une faim insatiable,
  • une perte de poids éventuelle,
  • un besoin d’uriner souvent.

Des complications plus lourdes vont ensuite apparaître :

  • une vue qui se brouille,
  • les plaies et blessures qui ont des difficultés à cicatriser,
  • l’engourdissement et le fourmillement des mains et des jambes.

À long terme, le diabète peut avoir des conséquences graves tels qu’une atteinte des artères, des nerfs, des problèmes rénaux, maladies cardio-vasculaires, pathologies des pieds ou encore cécité.

 

Prévenir le diabète

Il est possible de réduire les risques d’apparition du diabète gras en respectant quelques règles :

  • Lutter contre la sédentarité : pratiquer l’équivalent de 30 minutes de marche rapide par jour.
  • Arrêter sa consommation de tabac : l’association tabac – diabète augmente le risque de développer une maladie cardio-vasculaire et des troubles rénaux.
  • Réduire la consommation d’alcool. Ce produit est un facteur favorisant le développement du diabète car riche en sucre.
  • Manger équilibré, en évitant notamment la consommation de produits gras, salés ou sucrés ainsi que le grignotage.
  • Dépister : il est important de faire régulièrement le point avec son médecin sur sa santé, même si vous pensez aller bien ou que vous avez des symptômes que vous jugez bénins ou "normaux" comme la fatigue par exemple. Il sera à même de juger quelles analyses et dépistages peuvent être réalisés.

Pour en savoir plus www.who.int/diabetes

 

Sources : INPES, Organisation mondiale de la santé.