Le congé de maternité

31 octobre 2006

D_ARTICLE

Le congé pathologique peut faire partie de ces jours, pour environ sept mères sur dix. 29 % des mères actives occupées prennent en outre une partie de leurs congés annuels à l'occasion de la naissance, auxquels peuvent s'ajouter des congés spécifiques prévus par les conventions collectives. Ce sont surtout les mères en situation professionnelle stable qui ont tendance à prolonger leur congé de maternité. Toutefois, les incidences du congé maternité sur la vie professionnelle sont davantage ressenties par les mères cadres et professions intermédiaires : 33 % d'entre elles doivent réorganiser leur travail avant le congé et 37 % ont dû faire face à un surcroît d'activité. Interrogées sur la durée souhaitable du congé de maternité, 84 % des mères souhaiteraient qu'il dure plus longtemps et 70 % déclarent qu'elles aimeraient s'arrêter pendant un an à l'occasion de la naissance d'un enfant. Enfin, un tiers des mères pensent qu'elles devraient bénéficier de davantage d'aménagements que les hommes dans le cadre de leur activité professionnelle. Source : lettre de la Sécu du 29 octobre - Gérard Bieth