La vaccination peut vous sauver la vie.

18 avril 2013

Sur la voie tracée par Jenner en 1796 et Pasteur un siècle plus tard, la vaccination n’a cessé de progresser pour devenir l’une des mesures de prévention les plus efficaces dans l’histoire de la médecine. Elle protège votre enfant et réduit le risque d’épidémies. Certains vaccins sont obligatoires, d’autres seulement recommandés.
Mais attention, un calendrier précis s’impose. Suivez le guide !

Pour acquérir une immunité de base, plusieurs injections sont souvent nécessaires (par exemple, trois injections à un mois d’intervalle avec rappel un an après). Ensuite, pour maintenir une protection suffisante et durable, l’immunité doit être entretenue par des rappels réguliers définis dans le calendrier vaccinal.

Vaccinations obligatoires
et vaccinations recommandées

Pour la population générale (hors les cas des personnes exposées à un risque particulier ou pour certaines professions), certaines vaccinations sont obligatoires, d’autres sont simplement recommandées.

Les vaccinations obligatoires sont les suivantes :

- contre la diphtérie et le tétanos : seule la primo vaccination avec le 1er rappel à 18 mois est obligatoire ;
- contre la poliomyélite : la primo vaccination et les rappels sont obligatoires jusqu’à l’âge de 13 ans ;
- contre la fièvre jaune : pour toutes les personnes résidant en Guyane.
Les personnes titulaires de l’autorité parentale doivent veiller au respect de cette obligation.

Les vaccinations recommandées concernent :

- les maladies telles que la coqueluche, la rubéole, la rougeole, les oreillons, la varicelle,
-  les infections invasives à haemophilus influenza b, à pneumocoque, à méningocoque C,
- les infections à papillomavirus humains (pour les jeunes filles à partir de 14 ans),
-  les hépatites B et A (pour les professionnels exposés à un risque de contamination).

En cas de retard dans le calendrier

Lorsqu’un retard est intervenu dans la réalisation d’un programme de vaccination, il n’est pas nécessaire de le recommencer. Il suffit de reprendre ce programme au stade où il a été interrompu et de compléter la vaccination en fonction de l’âge et du nombre de doses de vaccin manquantes.

Calendrier vaccinal : Vaccination, où en êtes-vous ?

Le calendrier vaccinal fixe les vaccinations applicables aux personnes résidant en France, en fonction de leur âge.



Vaccination dans certaines conditions :

- BCG
Dès la naissance chez les enfants exposés à un risque élevé de tuberculose (notamment tous les enfants résidant en Île-de-France, en Guyane et à Mayotte). Elle doit être proposée jusqu’à 15 ans chez les enfants à risque élevé non encore vaccinés.

- DIPHTÉRIE - TÉTANOS - POLIOMYÉLITE
Un rappel tous les dix ans après le rappel de 16-18 ans.

- COQUELUCHE
Une dose de vaccin contenant la composante « coqueluche » est recommandée une seule fois chez les adultes n’ayant pas été vaccinés dans les dix années précédentes, en particulier chez les futurs parents et les personnels soignants.

- HÉPATITE B
Si la mère de l’enfant est infectée par l’hépatite B, la vaccination débute dès le jour de la naissance, et pour tous les autres enfants à partir de l’âge de 2 mois. Si la vaccination n’a pas été effectuée au cours de la première année de vie, elle peut être réalisée en rattrapage pour les enfants et adolescents jusqu’à 15 ans inclus. À partir de 16 ans, elle est recommandée chez les personnes à risque.

- PNEUMOCOQUE
La vaccination est recommandée pour tous les nourrissons à 2, 4 et 12 mois. Pour les prématurés et les nourrissons à haut risque, une dose supplémentaire est nécessaire à 3 mois. Au-delà de 24 mois, cette vaccination est recommandée pour les enfants et les adultes à risque.

- MÉNINGOCOQUE C
La vaccination est recommandée avec une dose de vaccin conjugué pour tous les enfants de 12 à 24 mois et en rattrapage chez les personnes de 2 à 24 ans inclus.

- ROUGEOLE - OREILLONS - RUBÉOLE
La vaccination est recommandée pour tous les enfants à l’âge de 12 mois avec une deuxième dose au moins un mois plus tard et au plus tard à 24 mois. La première injection est recommandée dès l’âge de 9 mois pour les enfants entrant en collectivité (dans ce cas, la deuxième dose est recommandée entre 12 et 15 mois). Les personnes nées depuis 1980 devraient avoir reçu au total deux doses de vaccins.

- PAPILLOMAVIRUS HUMAIN (HPV)
La vaccination est recommandée à toutes les jeunes filles de 14 ans, avant exposition au risque d’infection. Un rattrapage est possible entre 15 et 23 ans pour les femmes qui n’ont pas eu de rapports sexuels ou au cours de l’année qui suit le début de leur vie sexuelle.

- GRIPPE La vaccination contre la grippe est recommandée chaque année à partir de l’âge de 6 mois pour les personnes à risque et pour toutes les personnes âgées de 65 ans et plus.

Se souvenir des dates de vaccination et rappels…

Entre celles des enfants et les nôtres, pas facile de se souvenir des dates de tous les vaccins à effectuer sans avoir l’œil rivé sur le carnet de santé… D’autant que l’on a tendance à penser que seuls les jeunes enfants sont concernés.
- Quels sont les vaccins qui nous sont recommandés ?
- Quels sont ceux qui sont propres à notre activité professionnelle ou à notre état de santé ?

Pour obtenir des recommandations propres à votre cas, pour gérer votre carnet de vaccination et celui de vos enfants, pour recevoir par message vos prochaines dates de rappel, des professionnels de santé ont créé pour vous un carnet de vaccination électronique entièrement gratuit.
- Rendez-vous sur www.mesvaccins.net.

Sources : INPES – Institut National de Prévention et d’Éducation pour la Santé Ministère de la santé