Journée de la femme

8 mars 2007

D_ARTICLE

Le 8 mars 2007 sera l'occasion comme chaque année de célébrer la femme. Mais d'où vient cette tradition ? C'est Clara Zetkin, une journaliste allemande qui en est l'initiatrice. Elle a réuni à Copenhague, en 1910, une confédération internationale de femmes socialistes venues de 17 pays pour créer une "Journée internationale des femmes" afin d'obtenir, en premier lieu, le droit de vote. La France a dû attendre un certain temps avant de suivre le mouvement. Les femmes devront attendre le 20 avril 1945 (ordonnance du 21 avril 1944) pour voter pour la première fois, elles prennent donc, un siècle de retard sur les hommes, qui votent eux, depuis 1848. Le 8 mars 1948 que 100 000 femmes défilent à Paris (5000 femmes à Lyon, 30000 à Marseille) pour ce jour de gloire… et c’est le 8 mars 1982, , à l'initiative du président de l'époque François Mitterrand, que la Journée de la Femme est officiellement célébrée en France. Le 8 Mars 2001, soulignons le lancement du site WEB permanent sur la Journée de la femme afin de conserver une trace de tout ce qui s'est dit et fait pour la condition des Femmes Le programme de cette journée en France : Pour fêter cette journée, diverses manifestations sont organisées : spectacles, expositions, conférences, manifestations etc. Pour connaître le programme des activités proposées dans toute la France consulter le site www.journeedelafemme.com ou 8mars.online.fr Soulignons diverses initiatives … L’ opération nationale et caritative…La Rose Marie-Claire (une jolie rose blanche) est en vente du 5 au 11 mars 2007 chez les fleuristes, dans les hypermarchés Carrefour ou encore dans les boutiques Caroll. Cet évènement caritatif permet de récolter des fonds par la vente d'une rose au prix de 3 euros dont 1.50 euro seront reversées à trois missions éducatives pour favoriser ainsi la scolarisation des petites filles dans les pays en voie de développement. Objectif 2007 : distribuer 450.000 roses, pour cette seconde édition. Les centres de lavage automobiles Elephant bleu, eux, n’ont rien contre les femmes aux volants. Pour preuve, ils proposent, lors de la journée internationale de la femme, un lavage automobile gratuit aux conductrices et un “coeur fleuri”, un petit tapis de graines qu’il suffit de recouvrir de terre et d’arroser pour voir pousser de jolies fleurs. 2007 Ballons Les 14 clubs de la Ligue Féminine réaffirment d’une seule et même voix leur volonté d’agir sur le terrain social. L’année 2007 a en effet été désignée « Année du Basket Féminin » par la FIBA Europe (institution régissant le basket en Europe) et sera lancée officiellement le 8 mars à Pécs. De Montpellier à Villeneuve-d’Ascq, en passant par Tarbes, Bourges, Calais ou Challes-les-Eaux, les femmes, les jeunes filles et les plus petites seront à la fête auprès des joueuses professionnelles Le programme complet sur la rubrique LFB du site Internet de la Fédération www.basketfrance.com/lfb. Et n’oublions pas… Amnesty International rappelle que les violences sexuelles sont une des plus graves et plus nombreuses violations des droits humains. S’appuyant sur des statistiques de la Banque mondiale, Amnesty souligne qu’une femme sur cinq est ou a été victime de violences physiques ou d’agressions sexuelles. En Inde, la proportion s’élève à 40 % et en Egypte à 35 %. Selon des rapports officiels publiés aux États-Unis, 700.000 sont violées chaque année. 14,8 % de ces femmes ont moins de 17 ans. En France, entre 50.000 et 90.000 femmes ont été violées, et de nombreuses victimes n’ont pas dénoncé leur viol. Le viol est considéré comme la plus courante des violences sexuelles. Mais les attouchements, le voyeurisme, les relations sexuelles imposées, les mutilations génitales, les grossesses ou les avortements forcés, la prostitution forcée et la traite des femmes le sont également. Chaque année, environ 4 millions de femmes et de fillettes sont vendues pour le mariage, la prostitution ou l’esclavage. Les violences sexuelles se produisent dans la sphère privée mais aussi dans la vie publique, à l’école, sur le lieu de travail ou de loisir. Cela se passe en temps de paix mais aussi en temps de guerre. Les statistiques sur la violence dans le couple varient considérablement de pays en pays : Selon l’ONU, en Grande-Bretagne, 30 % des femmes subissent des abus par leur conjoint ou ex-conjoint. En Jordanie occidentale, il s’agit de 52 %, au Nicaragua de 28 %, au Bangladesh de 47 %, au Canada de 29 %, dans le Sud et le Sud-est de l’Anatolie (Turquie) de 58 %, en Australie de 23 %, au Cambodge de 16 %. Source Amnesty international