Imagerie médicale :
l’accès aux soins se dégrade

5 octobre 2006

D_ARTICLE

Les délais observés dans l'étude 2006 sont non seulement très éloignés de l'objectif du plan Cancer (quinze jours à l'horizon 2007) mais ils se dégradent et repartent à la hausse pour la première fois depuis 4 ans (+ 3,9 jours sur un an), alors qu'ils progressent chez nos voisins. Un patient doit désormais patienter 33,2 jours en moyenne pour passer l'examen qui lui a été prescrit. Les auteurs de l'enquête expliquent que "si les efforts ont été réels en termes d'équipement du territoire entre 2003 et 2005, l'année passée a vu, en revanche, un gel des installations. Seuls les équipements autorisés avant 2005 sont aujourd'hui en cours d'installation". C'est en partie ce coup de frein spectaculaire des autorisations de création qui explique l'aggravation des délais. Alors que les besoins continuent de croître (5 % par an environ), ce retard va s'accentuer en 2007 et même en 2008 à cause du blocage des autorisations en 2005 et de la limitation des SROS 3 (30 autorisations nouvelles par an jusqu'en 2010). Cette situation est d'autant plus inquiétante qu'il existe de fortes disparités régionales dans le délai moyen qui passe de 20 jours en Midi-Pyrénées, par exemple, à 62,6 jours en Lorraine et 54,7 jours en Haute-Normandie. Aucune région ne passe sous la barre des 20 jours. Selon l'association, seul un plan d'envergure permettrait de respecter les engagements pour 2007 et de diminuer les risques potentiels pour les patients. Source : Gérard Bieth – La Lettre de la sécu