INSOLITE

28 janvier 2008

D_ARTICLE

Les autorités britanniques ne prennent pas de gants avec les suspects de fraudes aux allocations. Selon Entreprise & Carrières (n° 889 du 15 janvier), le ministère du travail et des retraites vient de mettre en oeuvre de façon expérimentale un détecteur de mensonges censé "coincer" les vilains fraudeurs. Ce programme informatique analyse la voix de l'interlocuteur téléphonique, interrogé par un agent de la sécurité sociale, pour en traquer les micro-tremblements" dus au stress. Le programme concerne les aides sociales à l'exception des allocations chômage. Cet outil complète la panoplie déjà mise en oeuvre pour débusquer la fraude sociale estimée à 700 millions de livres, indique le ministère. Campagnes de sensibilisation aux slogans sans nuance, numéro d'appel pour la dénonciation, et maintenant détecteur de mensonges n'ont soulevé de vives oppositions outre-Manche, prévient le magazine. Du côté des employeurs, certains n'hésitent pas à faire appel à des détectives pour la lutte contre les absences maladie abusives.