C’est la saison, tous à la neige !

21 février 2013

A chaque saison son activité, en hiver les sports de glisse sont à l’honneur. C’est le moment de mettre bonnets, écharpes, doudounes et de chausser vos skis, surf, luge… pour dévaler les pentes enneigées. Voici quelques petits conseils très utiles pour éviter les accidents qui gâchent les vacances !

Attention les yeux

En montagne, le soleil est plus agressif, en effet avec l’altitude, l’atmosphère filtre moins les rayons UV. Il faut également faire attention à la réverbération des ces rayons qui change selon la nature du sol ; la neige poudreuse reflète 85% des UV contre seulement 20% pour le sable. C’est cette réverbération des UV qui provoque l’éblouissement et est la principale cause d’ophtalmie des neiges.
Si l’on ne se protège pas suffisamment les yeux en montagne, on risque une inflammation de l’œil (ophtalmie), une brûlure de la cornée particulièrement douloureuse, l’apparition prématurée de cataracte (le cristallin devient opaque), et dans certains cas une chute de l’acuité visuelle.
Il est donc indispensable de protéger ses yeux avec des lunettes de soleil ou masque de ski adaptés, même si l’on pense supporter l’éblouissement.
Vérifier que les verres soient estampillés CE3 ou CE4 et qu’ils filtrent 100% des UV.
Privilégier des lunettes ayant une forme enveloppante pour contrer la réverbération venant à la fois du sol et des côtés.

La Protection de la peau

Lorsque l’on skie, l’exposition solaire est plus dangereuse qu’en plaine, à la fois à cause de la réverbération qui est plus intense et parce que les températures hivernales diminuent la sensation de risque, les UV ne produisant pas de sensation de chaleur. Toutefois les coups de soleil peuvent se révéler sévères, notamment sur les zones découvertes comme le nez, les oreilles, le cou et le visage.
Les risques sont similaires à ceux encourus en été à la plage, c’est à dire brûlures importantes, cloques, vieillissement prématuré de la peau ainsi que cancer de la peau.
Il faut donc appliquer plusieurs fois par jour une crème solaire dont l’indice de protection est important, n’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien ou médecin. Pensez également au stick protecteur pour les lèvres.

Un minimum de préparation physique

La pratique du ski, et des sports de glisse en général, nécessite un minimum de préparation physique. En effet, ce sont des sports qui impliquent un important travail musculaire, notamment des membres inférieurs (quadriceps, mollets, fessiers), de la sangle abdominale, du dos et des épaules.
- Pour bien préparer vos muscles pratiquez, au moins un mois auparavant, des exercices qui feront travailler les muscles en question : piscine, musculation…
- Pensez aussi à développer votre endurance et votre souffle en faisant du footing, du vélo, ou de la marche, au moins trois fois par semaine.
- Pour entrainer vos jambes : monter les marches d’escaliers deux par deux en maintenant le dos bien droit.
Un minimum de préparation vous aidera à éviter les blessures et les courbatures.

Attention à l’entorse du genou

Les genoux, particulièrement sollicités, sont en première ligne pour les blessures. Le ski est un sport à risque responsable de près de 135000 accidents, principalement des entorses du genou. Une entorse sur deux correspond à une rupture du ligament croisé antérieur, ce qui est une forme d’entorse particulièrement grave. Pour prévenir ce type de lésion, une bonne préparation physique est nécessaire car le muscle est le seul élément qui permette de protéger efficacement le ligament.
De plus il est indispensable, chaque année de bien vérifier et régler son matériel en fonction de son poids, de la pointure et de son niveau en ski.
Enfin une fois sur les pistes n’en faites pas trop, aux premiers signes de fatigue sachez vous arrêter. Cette dernière est une cause importante d’accidents.

Quand les enfants sont de la partie…

Attention à vos enfants, si votre corps peut être fragile les leurs le sont encore plus… Il faut donc être d’autant plus vigilant sur le port des lunettes et l’utilisation de crème solaire (qui doit être adaptée à la peau des plus jeunes).
La durée de la journée doit aussi être plus courte, car ils fatiguent plus rapidement. La fatigue étant pour eux aussi un des facteurs favorisant les accidents.
Pensez à apporter sur les pistes une collation pour toute la famille. Préférez des aliments à base de glucides complexes comme les barres de céréales, le pain… Fruits secs et fruits séchés peuvent également faire partie du voyage.
L’eau est importante, avec le froid on ne se rend pas toujours compte que le corps à soif. Pour éviter la déshydratation, des plus petits comme des plus grands, pensez à boire régulièrement.