Assurance Maladie

29 février 2008

D_ARTICLE

Dès la mi-mars et jusqu'à fin 2009, un nouveau dispositif sera expérimenté par l'Assurance maladie : « la suspension des indemnités journalières en cas d'abus relevé par un médecin mandaté par l'employeur". Une dizaine de caisses maladie sont concernées : - pour le régime général : les CPAM d'Amiens, Avignon, Vannes, Evreux, Reims, Nîmes et Carcassonne - pour la Mutualité sociale agricole les CPAM de la Gironde, l'Armorique (Finistère et Côtes-d'Armor) et l'Île-de-France (Paris et Val-de-Marne). Le test fera alors l'objet d'une évaluation en vue de son éventuelle généralisation dès 2010. Ce sont des caisses où les arrêts de travail sont plus élevés que la moyenne nationale. Dans la pratique, les résultats des contre-visites effectuées par les médecins rémunérés par les employeurs seront automatiquement transmis aux médecins conseils qui se prononceront dans un délai très bref sur la justification de l'arrêt de travail. Sources secu.